30/11/2010

Avec un peu d'avance

1685u8lf.gif

On voit sur nos terres

A l'abord des rivières

L'empreinte des mauvaises nuits

Les matins gris

Aux vents du nord se sont soumis

Le givre escalade

Nos plaines malades

Jusque dans leurs moindres replis

Sur le pays le soleil est pâle à midi

 

Et c'est curieux de voir comme tout cela ressemble

A ces temps mal aimés que l'on connait bien

Toutes ces choses-là venant tout ensemble

Laissent à penser que c'est l'hiver demain.

 

Il court sur nos terres

La nouvelle fière

D'un loup abattu au matin

Sur le chemin

De l'ancien champ de sarrasin

 

Se figent les sources

Se perdent leur course

Que prennent les glaces en chemin

Jusqu'au déclin

D'un jour qui s'est levé pour rien

 

Et c'est curieux de voir comme tout cela ressemble

A ces temps mal aimés que l'on connaisse bien

Toutes ces choses-là venant tout ensemble

Laissent à penser que c'est l'hiver demain.

 

On dit par nos terres :

"Le vent des misères

A choisi de vivre chez nous"

On dit surtout :

"Le froid n'est pas heureux partout"

 

Alors viendra la nuit où la fille des neiges

Appellera ton nom jusqu'au matin

Etranger, méfie-toi de tous ses sortilèges

Mais tu apprendras tout ça : c'est ton premier hiver demain.

 

William Sheller "C'est l'hiver demain".

37956_120209698039200_100001505115687_133683_4270831_n.jpg

 

10:46 Écrit par Isabeau dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

14/03/2010

Hommage à un grand poète

Un grand poète nous a quitté et a rejoint les étoiles. J'avais composé une vidéo sur une de ses chansons. Pour moi c'est la plus belle mais la plus poignante aussi, sachant que Jean Ferrat, né Jean Tenenbaum, a perdu son père à 11 ans, lorsque  ce juif émigré de Russie est déporté à Auschwitz. Jean sera sauvé grâce à de militants communiste, ce qu'il n'oubliera jamais...

Repose en paix Monsieur Ferrat, on ne t'oubliera pas, tes textes et ta musique restent gravés dans nos cœurs à jamais

20:30 Écrit par Isabeau dans Musique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : aimer, pensees, la louve |  Facebook |

09/09/2008

Ma petite dernière

Ma dernière vidéo que  j'ai posté  sur Dailymotion.

des images de champs moissonnés sur un air de Vivaldi.

06:00 Écrit par Isabeau dans Musique | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : musique, saisons, moisson, vivaldi, la louve |  Facebook |

28/08/2008

Que faire ce week-end ?

nuit des coeurs

14:30 Écrit par Isabeau dans Musique | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : musique, week-end, la louve, era |  Facebook |

24/07/2008

La Grande Avventura

13:55 Écrit par Isabeau dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musique, aventure, la louve |  Facebook |

15/06/2008

Puisque tu pars

01:55 Écrit par Isabeau dans Musique | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : aimer, partir, retenir |  Facebook |

11/06/2008

Invitation à la féerie

beloeil

 

Depuis 20 ans déjà, la musique classique règne en maître au domaine princier de Belœil. Désormais incontournable, l'événement estival du Château attire à chaque fois un public enthousiaste composé tant de mélomanes que de non-initiés. Le cadre naturel et prestigieux du domaine, l'intérêt croissant pour la musique classique et l'art lyrique sont certes des atouts indispensables à la réussite de l'événement. Mais plus encore, c'est au formidable concept de balade nocturne qu'il doit son succès.

Une nouvelle fois, les propriétaires des lieux associent leur site à la musique classique. Totalement en plein air, éclairés par les étoiles, les nombreux visiteurs découvrent musiciens et chanteurs au fil de leur promenade à travers le site.

Pour marquer cet anniversaire exceptionnel, nous avons décidé, non pas de rendre hommage à un compositeur comme ce fut le cas durant les 7 dernières années, mais bien d'inviter notre public à venir découvrir 20 des plus grands compositeurs de musique classique. Une belle occasion de redécouvrir les univers merveilleux de Mozart, Beethoven, Vivaldi, Bach, Haendel, Tchaikovsky ou Schubert. Une opportunité également de les plonger dans les univers fascinants de Brahms, Chopin, Purcell, Haydn, Strauss, Offenbach, Bizet, Berlioz, Debussy, Rameau, Puccini, Verdi et Pergolèse.

Le temps d'une soirée d'exception, laissez-vous guider par la musique classique et plongez-vous dans l'univers féerique d'une nuit musicale unique !

Au programme de cette soirée, un parcours musical éblouissant parsemé d'étapes gourmandes avec, en apothéose, un bouquet final aux mille couleurs.

Imaginez le programme !

En entrant par l'allée principale du Château, vous entrez à Vienne, dans l'ambiance de l'école autrichienne et redécouvrez avec bonheur le génie de Mozart, la poésie de Schubert, Haydn le maître de la symphonie et Strauss, celui de la valse.

Quelques pas plus loin, et vous voilà déjà en Allemagne à la rencontre de la rigueur et de la maitrise des compositeurs que sont Bach, Beethoven et Brahms.

Aux alentours de Neptune, c'est toute l'Italie qui fait la fête à Verdi, Puccini, Pergolèse et Vivaldi !

Vous ne quittez pas tout à fait l'opéra en entrant en France par le chemin de l'Orangerie qui vous conduit à la rencontre de Bizet et de Rameau, mais aussi de Berlioz, de Debussy et des Cancan parisiens d'Offenbach.

Après un détour à l'Est du parc à la rencontre de Chopin, le maître incontesté du piano, vous arrivez en Russie, là où le maître du ballet, Tchaikovsky, vous attend.

Le grand voyage à travers l'histoire de la musique classique s'achève en Angleterre en suivant la voix royale qui vous conduit au temple de Pomone à la rencontre de Purcell et de Haendel.

Le temps d'une soirée d'exception, laissez-vous donc guider par la musique classique et plongez-vous dans l'univers féerique d'une nuit musicale unique !

10/06/2008

Ode à la grâce et la beauté

Ode à la grâce et la beauté
Vidéo envoyée par la-louve

Hommage à celui qui est et restera pour moi le meilleur photographe de son époque « flou artistique ».David Hamilton. Il est le seul a pouvoir mettre en valeur la beauté et la grâce de ces « Jeunes filles en fleurs ». Sur un air harmonieux de Saint-Preux.

17:00 Écrit par Isabeau dans Musique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : beaute, grace, photographie, musique |  Facebook |

05/05/2008

2009 l'année de tous les concerts

Depuis un peu plus d'un semaine, on a déjà réservé 2 places pour voir le spectacle de Mylène Farmer au Stade Roi Baudouin. Johnny au mois de mai, Mylène au mois de septembre et qui sait ce n'est peut-être pas encore fini. Puis quand on aime, on ne compte pas.

0l2yuamq

08/04/2008

L'ultime tournée

 

L'idole des jeunes et des moins jeunes, Johnny Hallyday, a annoncé à ses fans: 2009 sera l'année de son ultime tournée.

Le chanteur le plus populaire de France compte jeter l'éponge prochainement. Du haut de ses 64 ans, Johnny Hallyday a annoncé qu'il ferait sa « dernière tournée » sur scène à partir de mai 2009.

"Ce sera ma dernière tournée. J'ai trop le respect du public pour ne pas être trop âgé pour monter sur scène. Je ne voudrais pas devenir pathétique. Par respect du public. Je sais que le public va me manquer", a-t-il dit.

C'est pour cette raison que Pierre et moi serons présents à son concert ici à Forest National le 19 mai 2009. les places sont déjà réservées.

img20a

 

Tu seras toujours le meilleur !

20:15 Écrit par Isabeau dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/04/2008

Ma dernière création

Era à ma sauce mais Era quand même. J'adoooooooooooooooore et vous ?


Reborn
envoyé par la-louve

18:15 Écrit par Isabeau dans Musique | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

25/01/2008

Mon coup de coeur du moment

21:55 Écrit par Isabeau dans Musique | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : musique, la louve |  Facebook |

19/01/2008

Nouveau voyage (c'es la vie)

TROP BEAU J'ADORErzv9my3o

13:39 Écrit par Isabeau dans Musique | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : musique, vie, voyage, week-end, obispo, la louve |  Facebook |

12/12/2007

 

Présentation2

10:55 Écrit par Isabeau dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : coeur, bonheur, souvenir, temps, musique, rythme, fragile |  Facebook |

05/12/2007

Je suis de l'atlantique

 

On dit souvent que je m'agite, je m'agite

Et puis je fais le mort

Et puis des vagues encore

Je suis d'accord

Tu dis toujours que je m'invente

Des moulins, des combats qui ne servent a rien

Comme si l'eau remontait les pentes

Je brasse à contre-courant

Mais c'est pas moi c'est l'océan

Je suis de l'Atlantique

Et j'ai la mémoire de l'eau

Je suis de l'Atlantique

Un beau jour sur mon berceau

La fée des vents du large

M'a fouetté le visage

En me souhaitant du rêve

Et des états uniques

Je suis de l'Atlantique, de l'Atlantique

Toi tu sais bien que je préfère

A l'or brûlant la houle et les fortunes de mer

Je cherche les em...merdements

C'est évident

J'étouffe à l'air de déjà vu, déjà vu

Alors je change souvent de ciel

Mais je marche ni au fioul ni au fiel

Si j'ai du sel dans mon sang

Ca doit venir de l'océan

Je veux la démesure

De ces plaines d'azur

Embrasser d'un seul coup

L'Europe et l'Amérique

Je suis de l'Atlantique

Je suis de l'Atlantique

De l'Atlantique

cote%20sauvage

 

Pascal Obispo

11:00 Écrit par Isabeau dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

08/11/2007

Mylène toujours...

 XXL

 

Qu'on soit des filles de

Cocktails, belles

Qu'on soit des filles des

Fleurs de poubelles

Toutes les mêmes

Qu'on soit des croissants de lune

Qu'on soit des monts de Saturne

Pour l'I.V.G. ou en bulle

Nous on a

On a besoin d'amour

On a besoin d'amour

Besoin d'un amour XXL

On veut de l'amour XXL

Qu'on soit des filles de

L'histoire, rares

Qu'on soit des filles des

Fleurs de trottoirs

C'est comme ça

Qu'on soit Paul en Pauline

Faire la une des magazines

Négatives ou positives

Toutes les filles

Elles ont besoin d'amour

On a besoin d'amour

Besoin d'un amour XXL

On veut de l'amour XXL

On a besoin d'amour

Besoin d'une flamme

Et de vague à l'âme

On a besoin d'amour

Besoin d'un regard

De peau et de larmes

On a besoin d'amour

Besoin d'une flamme

Et de vague à l'âme

On a besoin d'amour

Besoin d'un regard

De peau et de larmes

mylenefarmer30

14:15 Écrit par Isabeau dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/11/2007

Clip

15:45 Écrit par Isabeau dans Musique | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

 

Pardon

Je viens vous demander

Pardon pour tous les hommes

Qui n'ont jamais appris

Le verbe aimer

 

Qui n'ont jamais compris

La force de l'amour

La beauté de la vie

 

Pardon

Au nom de tous les hommes

Qui ne savent pas aimer

Oh ! Pardon

Au nom de tous les hommes

Qui n'ont jamais aimé

Oh ! Pardon

 

Pardon

Je viens vous demander

Pardon pour tous les hommes

Qui ignorent le prix

De l'amitié

 

Qui n'ont jamais connu

Les larmes d'un enfant

Le sourire d'une femme

 

Pardon

Au nom de tous les hommes

Qui ne savent pas aimer

Pardon

Au nom de tous les hommes

Qui n'ont jamais aimé

Oh ! Pardon

 

Donne-moi ton regard

Donne-moi ta lumière

Donne-moi de l'amour

Sans quoi, oui, je désespère

 

Apprends-moi à aimer

Apprends-moi la tendresse

Détruits mes habitudes

Détruits ma solitude

 

Oh ! Pardon

 

Pardon

Je viens vous demander

D'accorder votre grâce

A ceux que la vie

A blessé

 

Et lorsque le temps passe

Ils se retrouvent nus

Perdus désespérés

 

Pardon

Au nom de tous les hommes

Qui ne savent pas aimer

Pardon

Au nom de tous les hommes

Qui n'ont jamais aimé

Oh ! Pardon

 

Johnny  Hallyday

 

st-francois-le-pardon

 

15:44 Écrit par Isabeau dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/11/2007

Le Toréador

 

Tu gis les yeux perdus

Livide et pitoyable

Le corps à demi nu

Recouvert d'un drap blanc

Ton habit de lumière

Est jeté lamentable

Avili de poussière

Et maculé de sang

 

La course continue

Tandis que tu rends l'âme

Tant pis pour le vaincu

Il mérite son sort

Et le nom du vainqueur

Que l'assistance acclame

Bien plus que la douleur

Te transperce le corps le corps

 

Tu ne reverras plus

Les courses enivrantes

Sous un soleil de plomb

A te crever les yeux

Tu ne reverras plus

Les filles ravissantes

Debout sur les gradins

T'acclamant comme un dieu

 

Tu n'éprouveras plus

Ce sentiment étrange

Fait d'un curieux mélange

De peur et de fierté

Quand dans l'arène en feu

Tu marchais d'un pas noble

Tandis qu'un passo doble

Ponctuait ton entrée

 

La bête a eu raison

De ta fière prestance

Elle a sali ton nom

Elle a ruiné ta vie

Ta merveilleuse allure

Et ta fière arrogance

Sont tombés dans la sciure

Et le sable rougi

 

Tes ongles sont plantés

Dans le bois de ta couche

Et seul, abandonné

Tu vois venir la mort

Cette fille d'amour

Qui te colle à la bouche

Pour mieux voler tes jours

En possédant ton corps

 

Tu ne reverras plus

La chaude Andalousie

Quand la terre glacée

Va se jeter sur toi

Tu ne reverras plus

Ces danseuses en folie

Ces chanteurs de flamenque

Aux pathétiques voix

 

Une idole se meurt

Une autre prend sa place

Tu as perdu la face

Et soldé ton destin

Car la gloire est frivole

Et quand on la croit nôtre

Elle s'offre à un autre

Et il ne reste rien...

 

 

Charles Aznavour Lyrics

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

toreros  

15:47 Écrit par Isabeau dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Ma Première vidéo

Un voyage virtuel à travers la ville la plus romantique sur une musique que j'adore.Laissez-vous emporter

13:32 Écrit par Isabeau dans Musique | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

31/10/2007

Chanson qui me met de bonne humeur

Charles Trenet

N'y pensez pas trop - 1947

 

Si les mystères de la vie
Vous
mènent à zéro
N'y pensez pas, n'y pensez pas,

N’y pensez pas trop
Pourquoi lorsque tombe la pluie
Nous
vient-elle d'en haut ?
N'y pensez pas, n'y pensez pas,

N’y pensez pas trop
Pourquoi la lune a-t-elle une influence
Sur les marées des océans immenses ?
Pourquoi le paon dit-il "Léon"
Le coq "cocorico" ?
N'y pensez pas, n'y pensez pas,

N’y pensez pas trop

Si vous avez soif la nuit
Et
qu'il n'y ait pas d'eau
N'y pensez pas, n'y pensez pas, n'y pensez pas trop
Si, pour traverser Paris
Vous prenez le métro
N'y pensez pas, n'y pensez pas, n'y pensez pas trop
Un peu d'oubli fait pas de mal en toutes choses
Et trop de génie vous rend parfois morose.
Si vous jouez de la guitare
Et
pas du banjo
N'y pensez pas, n'y pensez pas, n'y pensez pas trop

Pourquoi dit-on mon beau-frère
À un type qui est vraiment pas beau ?
N'y pensez pas, n'y pensez pas, n'y pensez pas trop.
Et pourquoi : ver "solitaire"
Quand il y a tant d'anneaux ?
N'y pensez pas, n'y pensez pas, n'y pensez pas trop
Pourquoi dit-on qu'elle est grande, cette petite ?
Pourquoi le saumon
A-t-il le goût de la truite ?
Pourquoi cette bonne est mauvaise
Et ses bas sont hauts ?
N'y pensez pas, n'y pensez pas, n'y pensez pas trop

Si vous ignorez l'algèbre
Les points cardinaux
N'y pensez pas, n'y pensez pas, n'y pensez pas trop
Si vous confondez le zèbre
Avec le taureau
N'y pensez pas, n'y pensez pas, n'y pensez pas trop
Soyez heureux
Avec le peu de science
Qui rend joyeux
Les braves gens sans méfiance
Pourquoi les vaches ont-elles des puces
Et les puces pas de veaux ?
N'y pensez pas, n'y pensez pas, n'y pensez pas trop
Laissez faire le monde qui tourne
C'est la loi d'En Haut
N'y pensez pas, n'y pensez pas, n'y pensez pas trop

 

penseur

 

15:07 Écrit par Isabeau dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

25/10/2007

La Peur

 

 

Elle a ses lettres de noblesse

Hiroshima et Buchenwald

Elle est la tronçonneuse qui laisse

Le baiser rouge du métal

 

Elle est le cancer la chaux vive

Elle blanchit cheveux et squelette

Elle se fout bien qu'on l'exorcise

Elle vomit en tournant la tête

 

La peur

Elle viendra un jour pour te bloquer le cœur

La peur

Elle fait l'amour avec l'horreur

 

Elle a eu ses moments de gloire

Dans la tranchée des baïonnettes

Ou sur le fil du rasoir

Elle en a fait tomber des têtes

 

Elle est le serpent le napalm

Elle brûle les âmes et les cœurs

De la souffrance elle a la palme

Elle a déculotté l'honneur

 

La peur

Elle viendra un jour pour te bloquer le cœur

La peur

Elle fait l'amour avec l'horreur

 

Elle l'artère qui se bouche

Elle et minuit dans un château

Elle a plein de sang dans la bouche

Elle a les reflets d'un couteau

 

Elle est le rat qui grimpe au mur

Elle est l'alcool elle est la fièvre

La roue qui éclate en voiture

Le cauchemar qui balaie le rêve

 

La peur

Elle viendra un jour pour te bloquer le cœur

La peur

Elle fait l'amour avec l'horreur

 

La peur

Elle viendra un jour pour te bloquer le cœur

La peur

Elle fait l'amour avec l'horreur

 

 

 

normal_1_1024_918

16:00 Écrit par Isabeau dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

24/10/2007

le miroir

Voir son image reflétée dans le regard des autres
Certains jours ne pas l'aimer
Vouloir être une autre

Engager les hostilités
Avec son propre corps
Et tout faire pour éviter
Ces mots qui blessent alors

Pour aller jusqu'à soi
Long est le chemin parfois

Il faut du temps
Pour apercevoir une amie dans le miroir
Il faut du temps
Pour oser se voir sans se mentir et sans fard
Pour en arriver à se dire
Voilà comme je suis et en sourire
Et puis en sourire

Un beau jour esquiver
Les mauvais coups portés
Se sentir libéré
Des figures imposées

Simplement faire enfin la paix avec ce que l'on est
Cette fille que l'on ne connaissait pas
Lui tendre les bras

Pour aller jusqu'à soi
Long est le chemin parfois


Un jour traverser ce rideau de pluie
Et renaître enfin à sa vie


30-miroir-Petticoat-and-Mirror

20:15 Écrit par Isabeau dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

11/09/2007

Vivre ou survivre


Heure sonne matin
Pleure chagrin
Et repasse le film humide
Du passé dans les yeux

Court bien trop court
Notre amour
Et les appels au secours
Savent qu'un sourd n'entend pas ce qu'il veut

Et pourtant il faut vivre
Ou survivre
Sans poème
Sans blesser tous ceux qui l'aiment
Être heureux
Malheureux
Vivre seul ou même à deux

Mais vivre pour toujours
Sans discours
Sans velours
Sans les phrases inutiles
D'un vieux roman photo

Fleurs fanées meurent
Noir et blanc
Seules couleurs
D'un futur qui est déjà le passé pour nous

Et pourtant il faut vivre
Ou survivre
Sans poème
Sans blesser ceux qui nous aiment
Être heureux
Malheureux
Vivre seul ou même à deux

Et pourtant il faut vivre
Ou survivre
Sans poème
Sans blesser ceux qui nous aiment
Être heureux
Malheureux
Vivre seul ou même à deux

Mais vivre en silence
En pensant aux souffrances
De la terre et se dire
Qu'on est pas les plus malheureux

Quand dans l'amour
Tout s'effondre
Toute la misère d'un monde
N'est rien à côté d'un adieu

Et pourtant je veux vivre
Ou survivre
Sans poème
Sans blesser tous ceux que j'aime
Être heureux
Malheureux
Vivre seul ou même à deux

Oh oh
Vivre ou survivre
Seul ou même à deux
Ooohh...

Daniel Balavoine

y1p3qyLHqeEddDn8Y2OSv-ny7nvEYhOlFaZ9AReUqd8xk-guqG76-PykupY1YiQ9XX3

01:21 Écrit par Isabeau dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/09/2007

U2 & Luciano Pavarotti "Miss Sarajevo"

08:47 Écrit par Isabeau dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/08/2007

Coup de coeur

Très belle chanson dédiée à toutes les mamans qui sont toutes des reines aux yeux de leurs enfants. Si je me souviens KDD avait sorti cet album en paralelle avec la mort de Diana. Ils ont passé un très beau message

13:20 Écrit par Isabeau dans Musique | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

21/06/2007

Les Fleurs du Bien

A travers les intempéries

Les mauvaises passes, les jours d'ennui

Pense à moi, pense à moi

Si t'en as envie

 

Je ne sais plus où courent tous ces gens,

Mais c'est sans doute... très important

Pour y passer, y passer

Autant de temps

 

Moi j'me suis mis dans un jardin,

A cultiver les fleurs du bien

Pense à moi, pense à moi

Si t'en as besoin

Tu vas croire que c'est encore loin

Mais c'est juste au bout d'un chemin

Et là, tu reconnaîtras

Les fleurs du bien

 

Pense à moi, pense à moi

Si t'en as besoin

 

Près d'un piano désaccordé

En attendant qu'vienne une idée

Tu sauras, tu sauras... toujours

Où me trouver

 

Je sais bien que le monde est grand,

Et qu'il faut r'garder de l'avant... mais

Pense à moi, pense à moi

Si t'en as le temps

 

Moi j'me suis mis dans un jardin,

A cultiver les fleurs du bien

Pense à moi, pense à moi

Si t'en as besoin

Tu vas croire que c'est encore loin

Mais c'est juste au bout d'un chemin

Et là, tu r'connaîtras

Les fleurs du bien

Pense à moi, pense à moi

Si t'en as besoin

 

J'te dis ça, autant que j'en ris

Puisque les mots n'changent pas la vie

Pense à moi, pense à moi

Si t'as envie

Je sais à peu près c'qui m'attend

Et même après quoi courent les gens

Je... ne vois plus, ne vois plus rien

De très urgent

 

Pense... à moi

Pense... à moi, oh

Pense... à moi

Pense... à moi

Là au fond de mon jardin

A cultiver les fleurs du bien

Les fleurs... du bien

 

Pense à moi... oh

Pense à moi

Pense à moi

Pense à moi

 

Même là... au fond d'mon jardin

A cultiver les fleurs

A cultiver les fleurs du bien

Pense à moi

Pense... à moi

 

obispo_tournee_fleurs20

 

18:15 Écrit par Isabeau dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

18/06/2007

Toi et Moi

Toi et moi

Deux cœurs qui se confondent

Au seuil de l'infini

Loin du reste du monde

Haletants et soumis

A bord du lit

Qui tangue et va

Sous toi et moi

 

Toi et moi

Libérés des mensonges

Et sevrés des tabous

Quand la nuit se prolonge

Entre râles et remous

Nos songes fous

Inventent un nous

 

Entre chien et loup dans nos rêves déserts

L'amour a su combler les silences

Et nous, ses enfants nus, vierges de nos hiers,

Devenons toi et moi, lavés de nos enfers

 

Porte-moi

Au delà des angoisses

A l'appel du désir

Du cœur de nos fantasmes

Aux confins du plaisir

Que Dieu créa

Pour toi et moi

 

J'étais sans espoir, tu as changé mon sort

Offrant à ma vie une autre chance

Les mots ne sont que mots, les tiens vibraient si fort

Qu'en parlant à ma peau ils éveillaient mon corps

 

Aime-moi

Fais-moi l'amour encore

Encore et parle-moi

Pour que jusqu'aux aurores

Aux sources de nos joies

Mes jours se noient

Dans toi et moi.

 

dyn006_small150_254_361_jpeg_47019_40c76c61acf72c3876ea67a69becaed9

 

18:24 Écrit par Isabeau dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

05/06/2007

Entre Nous

Entre nous,

C'est l'histoire

Qui commence au hasard

De nos yeux qui se cherchent

Entre nous

 

Entre nous,

De nos bras

C'est le temps qui donnera

Un premier rendez-vous

Entre nous

 

Entre nous, c'est le temps qui s'enfuie qui s'en fout

C'est la vie qui me prend dans le cou

C'est le coeur qui avoue

Entre nous,

Entre nous,

C'est l’aveu qui nous brûle en dessous

De nos peaux que l'on frôle, jaloux,

De nos moindres secondes sans nous

 

Entre nous,

C'est toujours

C'est le contraire

D'un jour

Un voyage sans détour

Entre nous

 

Entre nous

C'est le fort, la raison et le tort

C'est l'envie qui nous mord dans le cou

 

 

Entre nous,

C'est l'amour qui nous brûle en dessous

De nos peaux que l'on frôle, jaloux

De la moindre seconde sans nous

 

Entre nous,

C'est toujours

C'est le contraire

D'un jour

Un voyage sans détour

Entre nous

 

dyn001_original_410_550_pjpeg_2523998_6c1b018d8f0fb1f8b356d5a1db1b63c3

14:35 Écrit par Isabeau dans Musique | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

01/06/2007

Les fleurs du bien

" Tu vas croire que c'est encore loin,

Mais c'est juste au bout d'un chemin,

Et là, tu r'connaîtras les fleurs du bien,

Pense à moi,

Pense à moi si t'en as besoin".....

 

porosegrisecadrenoir160806oi6

 

12:30 Écrit par Isabeau dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |