07/12/2010

Les cloches du soir

Quand les cloches du soir dans leur lente volée

Feront descendre l’heure au fond de la vallée

Si tu n’as pas d’amis ni d’amours près de toi

Pense à moi ! Pense à moi !

 

Car les cloches du soir avec leur voix sonore

A ton cœur solitaire iront parler encore

Et l’air fera vibrer ces mots autour de toi

Aimez-moi ! Aimez-moi !

 

Si les cloches du soir éveillent les alarmes

Demande au temps ému qui passe entre nos larmes

Le temps dira toujours qu’il n’a trouvé que toi

Près de moi !

 

Quand les cloches du soir, si tristes dans l’absence

Tinteront sur mon cœur ivre de ta présence

Ah ! C’est le chant du ciel qui sonnera pour toi !

Pour toi et pour moi.

 

 

Quand les cloches du soir qui bourdonnent et qui pleurent

Iront parler de mort au seuil de ta demeure

Songe qu’il reste encore une âme près de toi.

Pense à moi ! Pense à moi !

 

M. DESBORDES-VALMORE 

 

19131_320686997043_174280387043_3449271_6122551_n.jpg

19:33 Écrit par Isabeau | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Attiré par le loup, un animal que j'admire, je tombe sur un tendre poème si beau.

Amitiés,
Marc

Écrit par : marc charlier | 15/12/2010

Les commentaires sont fermés.