18/05/2010

Anniversaire


Aujourd’hui ça fait 3 ans que nous nous aimons. Grâce à Pierre, j’ai à nouveau confiance dans la vie. Je sais à nouveau conjuguer le verbe « aimer ». Avant, je pensais que tout cela ne m’était pas réservé et que ça n’arrivait qu’aux autres.

 

Merci mon amour d’avoir apporté du soleil dans ma vie.

lh_084Finale

07:30 Écrit par Isabeau dans Amour | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : amour, pensees, un peu de moi, la louve |  Facebook |

09/10/2008

L'amour toujours

Si regarder en arrière te donne du chagrin

06:15 Écrit par Isabeau dans Amour | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : amour, un peu de moi, regarder, la louve |  Facebook |

31/07/2008

Bon jeudi

dyn007_original_600_450_pjpeg_2545511_d0fd8808ea64bcb6a7d95f806cd92137

07:00 Écrit par Isabeau dans Amour | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : amour, pensees, sentiments, la louve |  Facebook |

29/07/2008

Pout toi mon amour

Ho bisogno di te

J'ai besoin de tes caresses

j'ai besoin de tes baisers

j'ai besoin de ton amour

Mais avant tout j'ai simplement besoin de toi

11:53 Écrit par Isabeau dans Amour | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : amour, pensees, sentiments, la louve |  Facebook |

26/07/2008

Souvenirs

A regarder et écouter sans modération. C'est un ami à moi qui a fait ce merveilleux poème ainsi que  le montage.  Je vous laisse seul juge.

 

Voici son commentaire :

UN POÈME QUE J'AI ÉCRIS
VOILA DÉJÀ KLK ANNÉES, J'ESPÈRE QUE VOUS
ALLEZ AIMER.......***Rom***

c'était pendant une période passée au kibboutz que j'ai connu un couple tout a fait exceptionnel, le mari était atteint de la maladie d'alzheimer, je me rappel quand je parlais avec lui la chose qui lui faisait le plus peur n'était pas la mort, mais la peur de perdre tous ces souvenirs, s'était un survivant des camps de la mort, alors ses souvenirs les plus doux commencèrent a se dissiper, et avec le temps il ne lui restait plus que les affreux souvenirs du camp de concentration, un jour il me disait que mêmes les sentiments qu'on a envers des personnes que l'on aime disparaisse, mais une chose je me souviens c'est cette amour qu'il y avait entre lui et sa femme, et sa façon a elle de s'occuper de lui, tout a fait extraordinaire, il est mort aujourd'hui j'ai été son compagnon pratiquement jusqu'à la fin de ses jours, son nom était Tsvika, et je te dédie ce poème pour m'avoir appris les réelles valeurs de l'AMOUR entre un homme et une femme, repose toi soldat, repose toi....

09:00 Écrit par Isabeau dans Amour | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : amour, souvenirs |  Facebook |

13/06/2008

 

hpim0613

 

Aimer

C'est préférer un autre à soi-même

Ce n'est pas regarder l'un l'autre,

C'est regarder ensemble dans la même direction

Aimer et être aimé

C'est sentir le soleil des deux côtés

Bonne journée

07:15 Écrit par Isabeau dans Amour | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : amour, aimer, soleil, la louve |  Facebook |

10/06/2008

Aimer c'est...

aimer c'est

12:16 Écrit par Isabeau dans Amour | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : aimer, coeur, la louve, pensees |  Facebook |

19/05/2008

Un an déjà

 

Le mois de mai sera désormais  un mois partagé entre joie et tristesse. La tristesse d'avoir perdu ma sœur, la joie d'être avec Pierre depuis un an déjà. Hier nos sommes allés au restaurant où nous sommes avons dîné pour la première fois en tête à tête. C'était le 18 mai 2007.  Depuis, il ne m'a jamais fait regretter notre premier rendez-vous. Plus le temps passe, plus nous sommes proches l'un de l'autre.

Maintenant je sais enfin ce qu'aimer et être aimé veut dire.

izy0tswy

 

 

Si je t'aime, c'est pour ce que tu es
Si je t'aime, c'est pour ce que tu me donnes
Si je t'aime, c'est pour tous les moments que l'on passe ensemble
Si je t'aime, c'est pour tous les moments où tu fais battre mon cœur

Si je t'aime, c'est pour tous les moments où tu me dis «  je t'aime »
J'ai une chose à te dire :
Je t'aime aussi

15:53 Écrit par Isabeau dans Amour | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : amour, aimer, temps, pensees, la louve |  Facebook |

19/02/2008

 

fidélité

16:00 Écrit par Isabeau dans Amour | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : amour, fidelite, pensees, la louve |  Facebook |

Texte dix-vins

 

Il m'est arrivé une histoire
 dont il faut que je vous donne,
 si je puis dire, la primeur.

C'était il y a quelques temps,
au bal de la Nuits Saint-Gorges
que j'ai rencontré la petite Juliénas.
Une fille drôlement Gigondas,
un sacré beau Meursault, bien charpentée,
 et sous sa robe vermillon un grand cru classé, avec des arômes de cassis et de fraises de bois. 

On a dansé Anjou contre Anjou

sur un Sylvaner à la mode et plus tard,
lorsque je lui ai proposé de l'emmener
dans mon Châteauneuf-du-Pape,
 elle est devenue toute Crozes-Hermitage !!!

Le temps d'aller chercher un Chablis
au vestiaire, de mettre un petit Corton dans ses cheveux, on est monté dans ma Banyuls et on a roulé jusqu'au matin.

Ah quelle belle journée !

On s'est baladé Entre-deux-mers,
il faisait beau, on a Vacqueyras sur la plage,
les pieds dans l'eau Clairette.

On s'est Pouilly-Fuissé dans les dunes

et comme le Mercurey montait sérieusement
et qu'on commençait à avoir les Côtes-Rôties, on a décidé de rentrer.

Mais voilà, en partant nous nous sommes retrouvés coincés dans les embouteillages,
 enfin les bouchons, quoi !

Je commençais à Minervois sérieusement
et là, Juliénas et moi, nous avons commencé à nous crêper le Chinon.

D'un seul coup elle a claqué la Corbière

de la Banyuls et elle est partie !
Je me suis retrouvé comme Macon.

Quoi, me suis-je dit, elle s'est Déjà Sauvignon

avant même que j'ai le temps de la Sauternes !

Mais je vous Jurançon, je l'avais dans la Pauillac, en effet, j'était tellement Tokay que j'ai couru après elle dans Lalande et les Chardonnay pour la rattraper. 

Quand on s'est retrouvé, et que
je l'ai vue devant moi en Grosplant,
je lui ai dit :

 *Ne fais pas ta Pomerol,
   et ne t'en va plus Gamay !*

En pleurant, elle est tombée dans
mes bras en Madiran:

*Ne m'en veut pas, je voulais être sûre
que ton Saint-Amour était vraiment Sancerre*.

Depuis on ne s'est plus cuités !!!

verre_amour

13:18 Écrit par Isabeau dans Amour | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : amour, pensees, la louve |  Facebook |

14/02/2008

Bonne Fête

Bonne fête à tous les amoureux, mais quand on s'aime c'est toujours la Saint-Valentin.  D'ici quelques jours, cela fera 9 mois que je sais ce que c'est d'aimer et d'être aimée en retour. Enfin, pour marquer le coup on s'offre tout de même un resto ce soir. Mais on n'attend pas ce jour là spécialement pour avoir pleins de petites attentions.

jky9ds1e

14:00 Écrit par Isabeau dans Amour | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : amour, fete, bonheur, la louve |  Facebook |

13/02/2008

C'est écrit

Lentement mais sûrement la Saint-Valentin se pointe à l'horizon. Même le ciel ne peut nous empêcher de nous le rappeler.

57690

06:30 Écrit par Isabeau dans Amour | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : journee amour, ecrit la louve |  Facebook |

01/02/2008

Mon rayon de soleil

 

Il existe un rayon de soleil

Qui nous donne de la force, de la chaleur

Quelque chose que l'on aime ressentir jour après jour

Il nous fait aimer la vie

Il nous tient dans ses bras et nous rend heureux

Oui mon amour...

Ce rayon de soleil,  pour moi, c'est toi !!!

couplecoeursoleil

07:15 Écrit par Isabeau dans Amour | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : amour, vie, soleil, la louve |  Facebook |

10/01/2008

Amour toujours

dyn010_original_524_396_gif_2523998_8cf4d7f5ab756f4ecb9a31c9f0e88979

11:00 Écrit par Isabeau dans Amour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : amour, toujours |  Facebook |

18/12/2007

Amour et amitié

love

14:15 Écrit par Isabeau dans Amour | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : amour, amitie |  Facebook |

07/11/2007

 

Je prends un risque

 

En t'aimant...

 

Je le sais,

 

Et cela me fait peur,

 

Mais je vois trop de choses

 

En toi

 

Pour te laisser partir...

 

Et j'ai appris

 

Que c'est seulement

 

En prenant des risques

 

Et en cherchant

 

Au plus profond...

 

Que j'aurai une chance

 

De trouver

 

Ce dont j'ai toujours rêvé.

 

coupleblanc

 

12:45 Écrit par Isabeau dans Amour | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Le prisonnier de l'amour

Quand j'étais un chiot, je vous ai amusés avec mes cabrioles et vous ai fait rire.

 

Vous m'avez appelé votre enfant, et en dépit de plusieurs chaussures mâchées et quelques oreillers assassinés, je suis devenu votre meilleur ami.

 

Toutes les fois que j'étais méchant, tu agitais ton doigt vers moi et me demandais "Comment peux-tu?" mais après on s'amusait ensemble.

 

Mon éducation a pris un peu plus longtemps que prévu, parce que vous étiez terriblement occupés, mais nous y avons travaillé ensemble.

 

Je me souviens de ces nuits où je fouinais dans le lit et écoutais tes confidences et rêves secrets, et je croyais que la vie ne pourrait pas être plus parfaite.

 

 

 

 

Nous sommes allés pour de longues promenades et courses dans le parc, promenades de voiture, arrêts pour de la crème glacée (j'ai seulement eu le cornet parce que "la glace est mauvaise pour les chiens" comme tu disais), et je faisais de longues siestes au soleil  en attendant que tu rentres à la maison.

 

Progressivement, tu as commencé à passer plus de temps au travail et tu t'es concentré sur ta carrière, et plus de temps à chercher un compagnon humain.

 

Je t'ai attendu patiemment, t'ai consolé après chaque déchirement de coeur et déceptions, ne t'ai jamais réprimandé au sujet de mauvaises décisions, et me suis ébattu avec joie lors de tes retours au foyer, et puis tu es tombé amoureux.

 

 

 

Elle, maintenant ta femme, n'est pas une « personne-chien » mais je l'ai accueillie dans notre maison, essayé de lui montrer de l'affection, et lui ai obéi.

 

J'étais heureux parce que tu étais heureux.

 

Ensuite les bébés humains sont arrivés et j'ai partagé votre excitation.

 

J'étais fasciné par leur couleur rose, leur odeur,  et je voulais les pouponner aussi.

 

Seulement vous vous êtes inquiétés que je puisse les blesser, et j'ai passé la plupart de mon temps banni  dans une autre pièce, ou dans une niche.

 

Oh, comme je voulais les aimer, mais je suis devenu un "prisonnier de l'amour".

 

Quand ils ont commencé à grandir, je suis devenu leur ami.

 

Ils se sont accrochés à ma fourrure et se sont levés sur leurs jambes branlantes,  ont poussé leurs doigts dans mes yeux, fouillé mes oreilles, et m'ont donné des baisers sur le nez.

 

J'aimais tout d'eux et leurs caresses parce que les tiennes étaient maintenant si peu fréquentes et je les aurais défendus avec ma vie si besoin était.

 

J'allais dans leurs lits  et écoutais leurs soucis et rêves secrets, et ensemble nous attendions le son de ta voiture dans l'allée.

 

 

 

Il y eut un temps, quand les autres te demandaient si tu avais un chien et qu'ils te demandaient une photo de moi tu en avais une à leur montrer dans ton portefeuille et tu leur racontais des histoires à mon propos.

 

Ces dernières années tu répondais "juste oui" et changeais de sujet.

 

Je suis passé du statut de "ton chien" à "seulement un chien" et vous vous êtes offensés de chaque dépense pour moi.

 

 

 

Maintenant, vous avez une nouvelle occasion de carrière dans une autre ville, et vous allez déménager dans un appartement qui n'autorise pas d'animaux familiers.

 

Tu as fait le bon choix pour ta "famille", mais il y eut un temps où j'étais ta seule la famille.

 

J'étais excité par la promenade en voiture jusqu'à ce que nous arrivions au refuge pour animaux.

 

Cela sentait les chiens et chats, la peur, le désespoir.

 

Tu as rempli la paperasserie et tu as dit  "je sais que vous trouverez une bonne maison pour lui".

 

Ils ont haussé les épaules et vous ont jeté un regard attristé.

 

Ils comprennent la réalité qui fait face à un chien entre deux âges, même un avec "des papiers".

 

Tu as dû forcer les doigts de ton fils pour les détacher de mon col et il criait "Non, Papa! S'il vous plaît ne les laissez pas prendre mon chien!"

 

Et je me suis inquiété pour lui, quelles leçons lui avez-vous apprises à l'instant, au sujet de l'amitié et la loyauté, au sujet de l'amour et de la responsabilité, et au sujet du respect pour toute vie.

 

Tu m'as donné un «au revoir-caresse» sur la tête, tu as évité mes yeux, et tu as refusé de prendre mon collier avec vous.

 

 

 

Après votre départ, les deux gentilles dames ont dit que vous saviez probablement au sujet de votre départ il y a de cela plusieurs mois et rien fait pour me trouver une autre bonne maison.

 

Elles ont secoué leurs têtes et ont dit "Comment est-ce possible?"

 

Ils sont aussi attentifs à nous ici dans le refuge que leurs programmes chargés ne le leur permet.

 

Ils nous nourrissent, bien sûr, mais j'ai perdu l'appétit il y a plusieurs jours.

 

Au début, chaque fois que quelqu'un passait près de ma cage, je me dépêchais en espérant que c'était toi, que tu avais changé d'avis, que c'était juste un mauvais rêve ou j'espérais tout au moins que ça soit quelqu'un qui se soucie de moi et qui pourrait me sauver.

 

Quand je me suis rendu compte que je ne pourrais pas rivaliser avec les autres chiots qui folâtraient pour attirer l'attention, je me suis retiré dans un coin de la cage et ai attendu.

 

 

 

J'ai entendu ses pas quand elle s'approchait de moi en fin de journée, et je piétinais le long de l'allée jusqu'à une pièce séparée.

 

Une pièce heureusement tranquille.

 

Elle m'a placé sur la table et a frotté mes oreilles, et m'a dit de ne pas m 'inquiéter.

 

Mon coeur battait d'anticipation à ce qui était à venir, mais il y avait aussi un sentiment de soulagement.

 

Le «prisonnier de l'amour» avait survécu à travers les jours.

 

Comme c'est dans ma nature, je me suis plus inquiété d'elle.

 

Le fardeau qu'elle porte pèse lourdement sur elle, et je le sais, de la même manière que je connais votre humeur chaque jour.

 

Elle a placé une chaîne doucement autour de ma patte de devant et une larme a roulé sur sa joue.

 

J'ai léché sa main de la même façon que je te consolais il y a tant d'années.

 

Elle a glissé l'aiguille hypodermique habilement dans ma veine.

 

Quand j'ai senti le dard et les liquides se répandre à travers mon corps, je me suis assoupi, l'ai examinée de mes gentils yeux et ai murmuré "Comment as-tu pu? 

 

Peut-être parce qu'elle comprenait mon langage, elle a dit  "je suis si désolée".

 

Elle m'a étreint, et m'a expliqué précipitamment que c'était son travail de s'assurer que j'aille à une meilleure place où je ne serais pas ignoré ou abusé ou abandonné, ou aurais à pourvoir moi-même à mes besoins, une place remplie d'amour et de lumière très différente de cet endroit.

 

Et avec mes dernières énergies, j'ai essayé de me transporter jusqu'à elle et lui expliquer avec un coup sourd de ma queue que mon "Comment as-tu pu?" n'était pas dirigé contre elle.

 

C'était à toi, mon maître bien-aimé, que je pensais.

 

Je penserai à toi et t'attendrai à jamais.

 

Puisse tout le monde dans ta vie continuer à te montrer autant de loyauté.

 

 

 

Envoyé par Serge

 

chien

 

10:30 Écrit par Isabeau dans Amour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Juste...

Juste un instant pour oublier...

 

Un court moment pour espérer

 

Juste une heure pour se confier...

 

Mais un siècle pour rêver

 

Juste une minute pour se donner...

 

Une seconde pour se désirer

 

Juste un rien d'éternité...

 

Pour apprendre à partager

 

Juste un clin d'œil pour frissonner...

 

Une soirée pour s'abandonner

 

Juste une nuit pour s'enflammer...

 

Mais toute une vie pour s'aimer

 

femme_nuage

 

07:30 Écrit par Isabeau dans Amour | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

05/11/2007

L'amour toujours...

ntw27d0i

Que votre sommeil soit doux

22:30 Écrit par Isabeau dans Amour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

31/10/2007

 

dyn010_original_637_480_pjpeg_2523998_0f825ee34cb13740066cdfc374270425

22:00 Écrit par Isabeau dans Amour | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

30/10/2007

 

pwb208x4

17:00 Écrit par Isabeau dans Amour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/10/2007

 

violon

11:27 Écrit par Isabeau dans Amour | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

18/10/2007

 

Aujourd’hui ça fait 5 mois que mon chéri et moi sommes ensemble et depuis notre amour ne cesse de grandir.

Evidemment au début il a fallu accorder un peu nos violons, nous avions chacun notre propre vécu.

Surtout que mon passé n’était pas simple du tout.

Mais quand on s’aime vraiment, rien n’est impossible.

Ce n’est pas le « prince charmant », je ne suis pas la « femme parfaite ».

Mais on se complète si bien.

Il y a des jours où je n’arrive pas encore à réaliser le bonheur qui m’est tombé dessus.

Je l’ai bien mérité je crois, j’ai attendu 44 ans pour cela.

 

89342708

 

Je t'aime mon amour. Chaque jour mon amour pour toi grandit.

11:29 Écrit par Isabeau dans Amour | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

17/10/2007

En manque de toi

81815234

En manque de toi

Envie de tes bras

De te sentir près de moi

Savoir que tu es la

 

Tout contre toi me blottir

Ne plus penser qu’à sourire

 

De ton odeur m'imprégner

Sentir tes bras me serrer

Et ton coeur qui bat

Résonner en moi

 

J’ai besoin de te savoir près de moi

Pour me rassurer quand ça ne va pas

Savoir que tu penses a moi,

Que je peux m'appuyer sur toi.

 

Besoin de savoir que tu m'aimes

Comme moi je t'aime

Je suis en manque de toi

C’est dur d'être loin de toi...

 

Heureusement ça ne dure pas

13:17 Écrit par Isabeau dans Amour | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

10/10/2007

 

p610

09:15 Écrit par Isabeau dans Amour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/09/2007

 

La vie est un sommeil, l'amour en est le rêve, Et vous aurez vécu, si vous avez aimé

 

8ylkjnwt

 

11:42 Écrit par Isabeau dans Amour | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

09/07/2007

 

marredelapluie-46i5zfb77

 

Mais quand tu es près de moi, ton sourire illumine mon existence. Tu es mon rayon de soleil.

 

coquillefemmehomme

 

18:57 Écrit par Isabeau dans Amour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29/06/2007

Comme un ouragan

Tu as réussi à me mettre la tête à l'envers et la tempête dans mon coeur. Je me sens emportée dans un tourbillon d'amour.

 

ATT107914

 

11:16 Écrit par Isabeau dans Amour | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

27/06/2007

 

468750794

 

Il n'y a que dans tes bras que je suis bien

22:30 Écrit par Isabeau dans Amour | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

 

wanna%20be%20yr

16:16 Écrit par Isabeau dans Amour | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |